Rapport annuel


Le rapport annuel offre un aperçu sur les programmes CSI et les thèmes principaux de CSI. Il rend compte de nos activités de l’année dernière.

 

Préface

L’année 2017 a apporté de nombreux changements et défis pour CSI. La grande famine en Afrique de l’Est a également touché la zone d’activité immédiate de CSI au Soudan du Sud si bien que l’aide alimentaire directe a été le point fort de nos activités. Grâce à de nombreux donateurs touchés par cette détresse et grâce à notre bon réseau local, CSI a pu apporter une aide rapide et efficace et approvisionner ainsi de nombreuses personnes qui, autrement, seraient mortes de faim.

Au Moyen-Orient, les succès militaires contre l’État islamique (EI) en Irak et en Syrie ont mis fin au règne cruel de ce groupe djihadiste. Mais pour les minorités religieuses, la situation demeure difficile, notamment en Irak où personne ne semble être prêt à garantir la protection des chrétiens et des autres minorités religieuses. Empruntant l’étiquette « Armée syrienne libre », des groupements formés d’agents djihadistes ont continué à œuvrer dans la guerre syrienne ; et ce fait est largement resté méconnu du public. Que les États-Unis aient pratiquement abandonné leur politique de changement de régime en Syrie en cessant de soutenir ces groupements, cela aussi est resté inconnu du public. Ainsi, un élément important qui attisait la guerre en Syrie a été supprimé et l’espoir des minorités religieuses s’est ranimé à la pensée d’un nouvel avenir peut-être difficile, mais réalisable. Avec la collaboration des Églises locales, CSI a vu une possibilité de poursuivre en Syrie son aide aux victimes de la violence et à celles qui sont menacées d’expulsion.

Un autre sujet de préoccupation pour CSI : dans les États asiatiques, les minorités religieuses sont menacées de manière croissante. Plusieurs nations, comme le Sri Lanka et le Myanmar, semblent suivre l’exemple de l’Inde en liant un nationalisme discriminatoire avec une religion majoritaire. Par conséquent, la pression sur les ressortissants des minorités religieuses augmente de façon dramatique. Parallèlement, l’influence de l’islam wahhabite extrême dans la politique et la société croît dans des pays comme l’Indonésie, le Bangladesh et la Malaisie. Face à ces situations alarmantes, CSI cherche le moyen de contribuer à la protection des minorités religieuses.

Lors de la réalisation pratique, l’élément décisif du travail de CSI reste l’équilibre entre une aide humanitaire concrète sur place et le travail des droits de l’homme, c’est-à-dire la diffusion d’informations et la représentation des intérêts politiques.

Les pages suivantes donnent un aperçu de ce que nous avons pu accomplir l’année dernière grâce aux personnes qui ont accompagné notre travail de différentes façons – et dont le soutien financier n’a, de loin, pas manqué ! La confiance que vous nous accordez active notre désir d’être de bons administrateurs et d’investir de la meilleure façon possible en faveur des victimes de la violence et de la persécution religieuses. Au nom des innombrables bénéficiaires, nous vous remercions pour tous les petits et grands dons, pour vos prières et votre solidarité.

Herbert Meier                                              Benjamin Doberstein
Président du Conseil de fondation              Président de la direction


Télécharger : 
Rapport annuel 2017
Le rapport d’audit 2017 (en allemand)