Histoire


1977

Fondation | Le 15 avril 1977, le pasteur zurichois Hansjürg Stückelberger crée la Fondation Christian Solidarity International (CSI) à Binz, à la suite des marches silencieuses organisées le 21 septembre 1975 à Zurich et à Berne, en faveur des chrétiens persécutés.

Lors de ces marches silencieuses, environ 15 000 chrétiens sont descendus dans la rue pour dénoncer le sort d’un chrétien baptiste de l’URSS, Georgij Vins, arrêté plusieurs fois et incarcéré à cause de sa foi. Il était important de manifester en faveur de tous les êtres humains opprimés à cause de leurs convictions religieuses.

Durant les années suivantes, CSI se concentre sur l’information de l’opinion publique, les interventions et les protestations, particulièrement dans les pays communistes.

1979

Les protestations, l’information délivrée au public et les interventions débouchent sur la libération de Georgij Vins, un baptiste incarcéré depuis huit ans dans une prison soviétique.

À partir des années 1980

Notre engagement, notamment au Pérou et au Nicaragua, se confirme par une aide concrète, par exemple en soutenant les familles dont les pères ont été emprisonnés arbitrairement au Pérou.

1991

Haut-Karabagh | Dans le cadre du conflit du Haut-Karabagh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, CSI transporte par avion des aliments et des médicaments dans l’enclave chrétienne-arménienne du Haut-Karabagh. Ainsi, le blocus de l’Azerbaïdjan contre le Haut-Karabagh est déjoué, en attendant que l’ONU obtienne, de force, un couloir pour l’approvisionnement de la population civile encerclée.

1995

Soudan | Début, pour CSI, du rachat d’esclaves sud-soudanais chrétiens et animistes des mains de leurs propriétaires musulmans au Nord-Soudan. CSI enquête sur les accusations de violations des droits de l’homme lors de la guerre civile au Soudan. Le Nord utilise des milices qui enlèvent un grand nombre de femmes et d’enfants du Sud, et les réduisent à l’esclavage au nord du Soudan. CSI commence – en collaboration avec les communautés villageoises concernées par les raids – à racheter les esclaves déportés. Suivent des récits, publiés dans le monde entier, sur les actions de libération des esclaves au Soudan. CSI réussit à mobiliser une grande coalition d’activistes des droits de l’homme (américains noirs), de députés de Congrès, de sénateurs, ainsi que des députés de l’UE. Tous décrètent des sanctions contre la partie nord-soudanaise de la guerre civile.

2000

Égypte | CSI lance un projet de développement villageois en Égypte.

2005

Soudan | Janvier : des délégués de CSI sont invités à Nairobi (Kenya) pour prendre place à la tribune d’honneur, lors de la signature du traité de paix entre le Nord musulman et le Sud chrétien et animiste.

2006

Suisse | Le 1er janvier, le fondateur de CSI, le pasteur Hansjürg Stückelberger, remet sa fonction de directeur de CSI à sa fille Annette Walder-Stückelberger.

2007 

30 ans de CSI | Les vœux reçus des milieux d’Églises et des milieux politiques confirment que notre engagement en faveur de la liberté de religion et des droits de l’homme a un véritable caractère d’actualité.

Irak | CSI commence à s’engager intensément en Irak où, après la chute du dictateur Saddam Hussein, la violence pour motif religieux se déclenche. Notamment les extrémistes sunnites issus d’Al-Qaïda et du précurseur de l’État islamique (EI) expulsent de façon ciblée les chrétiens et les musulmans modérés des villes du sud et du centre d’Irak. CSI aide les personnes expulsées qui, pour la plupart, cherchent refuge dans la plaine de Ninive en Irak du Nord.

2008 

Suisse | Le 28 mai, CSI organise, sur la place de la Cathédrale à Berne, une manifestation pacifique pour attirer l’attention sur les quelque 200 millions de chrétiens persécutés dans le monde. Octobre : Herbert Meier, licencié en droit, est élu nouveau président de CSI-Suisse. Il est le successeur du fondateur de CSI, le pasteur Hansjürg Stückelberger.

2009 

Égypte | Avec ses 42 pages, le rapport sur l’Égypte diffusé par CSI en novembre, après des investigations approfondies, gagne l’attention du monde entier sur la disparition, la conversion forcée à l’islam et le mariage forcé de femmes coptes chrétiennes.

2010 

Suisse | Mars : démission d’Annette Walder-Stückelberger, trois ans après avoir pris la direction de CSI. Benjamin Doberstein lui succède.

Suisse/Moyen-Orient | Le 25 septembre, CSI organise une manifestation sur la place Fédérale à Berne en faveur de la pleine liberté de religion et l’égalité des droits pour les chrétiens dans le monde islamique ; 2500 personnes y participent. | Le 10 décembre, au cours de la Journée des droits de l’homme, cette revendication est appuyée par CSI et des organisations partenaires qui remettent 50 152 signatures aux autorités fédérales suisses. Cette pétition avait été lancée par le Groupe de travail pour la liberté religieuse du Réseau évangélique suisse (RES) dont CSI est membre.

Pakistan | Octobre : CSI s’engage en faveur des victimes de la grande inondation en livrant des dons humanitaires dans les régions isolées où les minorités religieuses sont défavorisées et ne profitent pas des grandes distributions de dons.

2011 

Inde | Janvier : CSI lance un programme d’assistance pour aider les victimes d’extrémistes hindous dans ce pays.

Soudan du Sud | Le 9 juillet, à l’occasion de la fête de l’indépendance du Soudan du Sud majoritairement chrétien, des représentants de CSI font partie des invités. L’engagement de CSI durant de nombreuses années avait largement contribué à la séparation du sud du Soudan et du nord du Soudan à majorité musulmane, avec son régime répressif à Khartoum. Mais la libération d’esclaves encore asservis dans la partie Nord se poursuit.

Moyen-Orient | Le 15 octobre, lors de la Journée CSI à Zurich, CSI présente, pour la première fois, un projet à long terme en faveur de la protection des chrétiens et des minorités religieuses au Moyen-Orient : face aux efforts massifs d’islamisation, ces minorités religieuses doivent être préservées de l’extinction. L’aide concrète sur place ainsi que le lobbying en Europe et aux USA doivent servir à atteindre ce but. | Le 30 novembre, en vue du Printemps arabe, CSI publie une alerte au génocide en attirant l’attention sur le fait que les bouleversements dans cette région du Moyen-Orient peuvent conduire à une situation particulièrement menaçante pour les minorités religieuses. Il importait de ne pas négliger la protection de ces minorités, mais au contraire de leur porter une attention particulière. L’utilisation du terme « génocide » par CSI paraît, de prime abord, exagérée aux yeux du public.

2012 

Égypte | CSI aide des Coptes qui deviennent, après la chute du gouvernement du président Morsi, victimes d’une vague de violence, aux traits de pogrom, contre les chrétiens.

Syrie | La situation est élucidée sur place et le programme CSI est lancé pour aider les réfugiés de la guerre.

Pakistan | De nouveaux contacts sont établis et des possibilités d’actions sont envisagées. | Le 4 mars, CSI organise un concert en Suisse à la mémoire de Shahbaz Bhatti, activiste des droits de l’homme et ministre des minorités, assassiné une année auparavant.

Moyen-Orient | CSI lance la série de conférences publiques « L’avenir des minorités religieuses au Moyen-Orient » suivies d’une table ronde où des questions peuvent être posées par l’auditoire. Avec le grand public, elle peut partager son point de vue sur la situation au Moyen-Orient et en discuter librement. Cette série se poursuit les années suivantes et offre une tribune à des orateurs importants venant du domaine académique, journalistique et politique.

Suisse | Décembre : une semaine avant Noël, pour la première fois CSI organise des veillées silencieuses simultanément dans plusieurs villes suisses en faveur des chrétiens et des minorités persécutés dans le monde. Désormais, ces veillées silencieuses ont lieu chaque année.

2013 

Inde | Janvier : avec l’avocate indienne Aashima, CSI met sur pied un large réseau qui a pour but d’effectuer un travail de prévention contre la traite des êtres humains.

Moyen-Orient | Janvier : CSI lance la campagne « Empêcher le génocide au Moyen-Orient ». | À Zurich, dans le cadre de la série de conférences lancées en mars 2012, différents exposés sont tenus. | Juin : CSI organise une conférence à l’université d’Oxford en Angleterre pour approfondir ce sujet, parmi des personnes influentes.

Nigéria | Avril : CSI envoie une délégation au Nigéria, qui sera suivie à plusieurs reprises par d’autres délégations. Lors de ces différents voyages, de nouveaux contacts sont établis et plusieurs actions sont lancées en faveur des victimes chrétiennes du mouvement islamiste terroriste Boko Haram et d’autres groupements extrémistes.

2014 

Pakistan | Février : dans un bidonville d’une ville pakistanaise, une troisième école chrétienne financée par CSI est inaugurée.

Moyen-Orien t| Dans le cadre de la série de conférences lancées en mars 2012, différents exposés sont tenus.

Syrie et Irak | Août : pour la première fois, CSI apporte son aide, non seulement aux chrétiens, mais aussi à la minorité religieuse la plus persécutée par l’État islamique (EI), les yézidis, en leur fournissant de la nourriture et des produits d’hygiène. Les bons contacts en Irak permettent à CSI d’assister de façon directe les personnes chassées par l’EI en Irak du Nord. Une aide urgente est organisée et les besoins sont précisés. Une grande partie de l’aide revient à des réfugiés yézidis.

Inde | Le programme CSI pour aider les victimes de la traite des êtres humains est poursuivi. Outre des mesures de préventions, CSI effectue des libérations et lance des programmes de réhabilitation ciblés.

2015

Moyen-Orient | Dans le cadre de la série de conférences lancées en mars 2012, différents exposés sont tenus. | Le 16 décembre, CSI remet la pétition « Empêcher le génocide au Moyen-Orient » au Palais fédéral suisse. Cette pétition a été signée par 41 646 personnes vivant en Suisse. Elle invite M. Didier Burkhalter, conseiller fédéral, à faire de l’engagement en faveur des minorités religieuses au Moyen-Orient une priorité de la politique étrangère de la Suisse.

2016

Syrie | CSI élargit son travail en Syrie et trouve de nouveaux partenaires pour collaborer.

Asie | Dans quelques pays de l’Asie orientale, l’extrémisme nationaliste religieux se propage de plus en plus. Des collaborateurs de CSI se rendent en Asie orientale pour se faire une idée de la situation sur place.

Moyen-Orient | Dans le cadre de la série de conférences lancées précédemment, différents exposés sont tenus.

 

Télécharger l’histoire CSI détaillée


 

 

 

Benjamin Doberstein

Président de la direction de CSI-Suisse
(à partir de 2010)

 

Herbert Meier

Président de la Fondation CSI-Suisse

 

Annette Walder

Directrice de CSI-Suisse
(2006-2010)

 

Le pasteur Hansjürg Stückelberger

Fondateur de CSI

Directeur de CSI-Suisse
(1977-2006)