Veillée silencieuse à Strasbourg

23 janvier 2019

Le 13 décembre 2018, une veillée silencieuse CSI en faveur des victimes de la persécution religieuse a eu lieu dans seize villes. Le responsable de la veillée de Strasbourg (F) partage ses impressions au sujet de l’attentat sanglant qui a eu lieu deux jours plus tôt.



CSI : Jean-Daniel Peter, merci infiniment pour votre engagement. Le 11 décembre 2018, deux jours avant la veillée silencieuse, Strasbourg a été ébranlée par un attentat terroriste. Comment avez-vous vécu cet attentat ?
Jean-Daniel Peter : La mission intérieure des Églises protestantes de Strasbourg ouvre chaque année un chalet qui propose de la littérature chrétienne au marché de Noël. J’y ai assuré une permanence d’évangélisation ce 11 décembre de 17 h à 20 h, déguisé en mage et distribuant des tracts pour partager notre foi et notre espérance en ce temps de fêtes. J’étais à 200 mètres de la rue où a commencé la fusillade et je me dirigeais dans cette direction pour rentrer chez moi. Au milieu de l’affolement général, j’étais habité d’une grande paix et j’ai pu traverser Strasbourg à travers les rues désertes sans être inquiété.

Comment allez-vous maintenant ?
Je continue à assurer mes permanences d’évangélisation, conscient de l’importance de cette mission.

Qu’est-ce qui vous a motivé à maintenir la veillée silencieuse malgré l’attentat ? N’étiez-vous pas inquiet ? Avez-vous songé à annuler la veillée silencieuse ?
Le but de la veillée silencieuse est de soutenir les chrétiens spécialement menacés et ciblés pendant la période de Noël. L’attentat perpétré à Strasbourg a « actualisé » cette menace dans notre contexte. C’était important de ne pas baisser les bras.

Comment avez-vous personnellement vécu la veillée silencieuse ?
Comme un temps de prière pour toutes les victimes du terrorisme, au près comme au loin (Nigéria, Égypte, Syrie, Irak, Pakistan, Inde, etc.).

Avez-vous rencontré des réactions spécifiques de la part des passants lors de la veillée silencieuse (peut-être par rapport à l’actualité) ?
Dès le lendemain de l’attentat et les jours suivants, les gens se sont recueillis silencieusement aux différents endroits où des personnes avaient été blessées ou tuées. Notre veillée silencieuse organisée de longue date ne détonnait pas et les passants pensaient que nous étions un de ces groupes à un endroit supplémentaire (sur le parvis du Temple Neuf).

Désirez-vous ajouter quelque chose ?
Depuis le 11 décembre, le centre-ville de Strasbourg connaît de nombreuses « veillées silencieuses » avec bougies, surtout sur la place centrale, la place Kléber ; le président de la République lui-même s’y est rendu le vendredi 14 décembre.

Grâce aux veillées silencieuses de CSI, les autres victimes du terrorisme, souvent bien plus nombreuses, ne sont pas oubliées.


Veillée silencieuse CSI 2019

Nous remercions infiniment tous ceux qui ont contribué au succès de la veillée silencieuse 2018 !

La prochaine veillée silencieuse devrait avoir lieu le jeudi 12 décembre 2019. Vous désirez nous aider ? Bienvenue ! Contactez-nous au 031 971 11 45 ou sur : info@csi-suisse.ch

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Mission Bangladesh