Une lueur d’espoir dans un sinistre quotidien

15 octobre 2014

En Lettonie, de nombreuses familles vivent encore largement au-dessous du seuil de pauvreté; et cela n’a pas changé depuis l’adhésion du pays à l’UE. CSI soutient 180 familles et les aide à s’en sortir. Une visite dans la famille Kezberi.



Nous roulons depuis des kilomètres dans une région rurale qui semble morte. Aucune construction, rien d’autre à l’horizon qu’un paysage aride ponctué de rares arbres. Nous sommes en route pour la maison de la famille Kezberi avec notre partenaire de mission Bill Schulz. Lorsque nous arrivons à destination, nous sommes accueillis chaleureusement. Les deux aînés, Anna (6 ans) et Janis (4 ans), courent à notre rencontre et nous font la fête. Je ne peux réprimer un sursaut: malgré les températures hivernales, Janis ne porte qu’un t-shirt et un pantalon… il a les pieds nus. La misère se lit aussi sur le visage des parents. Je ressens immédiatement la pauvreté qui les oppresse.

Sans toilettes et sans eau courante

On nous invite à entrer. La maison délabrée comporte une petite cuisine et deux chambres pitoyables. Les parois sont sombres et le papier peint déchiré. Dans une des pièces, un vieux lit superposé: la chambre à coucher des enfants. Dans l’autre, un fauteuil affaissé et une petite table avec un ordinateur immémorial: le salon. La cuisine consiste en un simple fourneau à bois. Dans la maison, il n’existe pas de toilettes ni d’eau courante. Les lieux d’aisance se trouvent dans un hangar derrière la maison et il faut aller chercher l’eau au puits.

Aide urgente

Bill Schulz écoute attentivement tous les soucis et les problèmes des parents. Il note ce dont ils ont besoin le plus urgemment; comme dans la plupart des familles, il s’agit principalement de matériel scolaire, de bois de feu, de vêtements et d’aliments. M. Schulz donne des conseils et les encourage par des mots de réconfort. Notre visite aura au moins apporté une lueur d’espoir dans leur sinistre quotidien. 

Yolanda Nhili


Mission en Lettonie: prise en charge de 180 familles

Nos partenaires de mission Bill et Dana Schulz encadrent environ 180 familles qui vivent, comme la famille Kezberi, en marge de la société. L’hiver est une période particulièrement difficile, et les besoins se font plus pressants : les vêtements, les chaussures et le bois de feu sont des priorités. Bill et Dana Schulz les aident également par des conseils pratiques, par exemple dans le domaine de la recherche d’emploi ou de la planification budgétaire. Notre but est de rendre ces familles autonomes.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.