• Suisse
  • Syrie

Sanctions contre la Syrie : CSI lance un appel au président de la Confédération suisse

16 décembre 2016

L’organisation de défense des droits de l’homme Christian Solidarity International (CSI) invite le président de la Confédération suisse, Monsieur Schneider-Ammann, à inaugurer auprès du SECO une vérification des sanctions économiques appli-quées contre la Syrie, et à établir un mécanisme de contrôle qui surveille les consé-quences vécues par la population civile syrienne.



Il y a plus de cinq ans, les USA et l’UE ont infligé des sanctions économiques au gouvernement syrien qui venait de réprimer avec violence les manifestations pacifiques du Printemps arabe. Par la suite, les sanctions ont été continuellement renforcées. Actuellement elles sont si vastes que, depuis longtemps, leur portée dépasse largement le seul gouvernement syrien. La Suisse a rejoint les mesures de l’UE le 18 mai 2011 et a ainsi adopté un programme de sanctions qui remet en cause sa neutralité et ses engagements humanitaires de longue tradition.

Dans une lettre au président de la Confédération suisse, M. Schneider-Ammann, CSI tire la sonnette d’alarme et demande qu’il soit procédé à une vérification urgente des conséquences qu’entraînent ces sanctions économiques pour la population civile. Les sanctions « ont l’effet d’une punition collective contre le peuple syrien qui, ainsi, paie pour les actes de son gouvernement. On peut craindre que les sanctions économiques provoquent autant de destruction, de morts et d’expulsions que la violence directe de la guerre », écrit CSI.

Dans sa lettre, CSI évoque le rapport Humanitarian Impact of Syria-Related Unilateral Restrictive Measures, financé par le DDC, que la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale des Nations Unies (UNESCWA) avait commandité.

Bien que le rapport de 42 pages soit daté du 16 mai 2016, il n’est parvenu à la connaissance du public qu’à la fin du mois de septembre 2016, et cela par voie officieuse.

Il ressort du rapport interne que les sanctions économiques compliquent la livraison des dons humanitaires, entraînant des conséquences destructrices pour la population. C’est pourquoi, il recommande vivement que ces sanctions économiques fassent l’objet d’une « vérification stratégique » pour la population civile syrienne. CSI se rallie à cette recommandation et invite en outre le président de la Confédération suisse, Monsieur Schneider-Ammann, à établir un mécanisme de contrôle qui, dorénavant, surveille ces implications.

Ici, vous pouvez lire la lettre (en allemand) adressée au président de la Confédération suisse, M. Schneider-Ammann.

Ici, vous pouvez lire le rapport Humanitarian Impact of Syria-Related Unilateral Restrictive Measures (en anglais).

 

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Syrie