Retrouver la joie de vivre après l’attentat

23 janvier 2015

L’attentat-suicide perpétré par des talibans contre l’église de Tous-les-Saints à Peshawar a coûté la vie à plus de 120 chrétiens et a fait de nombreux blessés. CSI leur a fourni une aide d’urgence et a financé des soins médicaux. Gunnar Wiebalck donne des nouvelles de trois femmes qui ont été opérées.



En novembre 2014, je suis retourné auprès des victimes de l’attentat perpétré en septembre 2013 dans la ville de Peshawar. À cause de la fête de l’Achoura, l’atmosphère était tendue dans ce fief taliban. Nous avons néanmoins pu rendre visite à tous les patients suivis par CSI et constater qu’ils faisaient de nets progrès sur la voie de la guérison. J’aimerais vous présenter trois d’entre eux.

Âgée de 40 ans, Sabra Zulfiqar a sombré dans une profonde dépression après l’attentat. Un éclat de bombe a endommagé son œil droit, l’obligeant à abandonner son métier d’enseignante. Son mari a été blessé à l’épaule et sa fille Natasha, touchée à la jambe et aux bras. Dieu merci, ses trois autres enfants ont été épargnés. Lors de notre visite, nous avons vu pour la première fois un sourire éclairer son visage.

Nous avons également rencontré Shakeela Khalid, une autre femme de 40 ans, qui a perdu son mari. Presque toutes ses dents ont été pulvérisées par un éclat de bombe. Le soutien de CSI a permis de l’opérer à trois reprises pour lui poser des implants dentaires. 

Quant à la petite Mehak, l’attentat à la bombe lui a ravi son père. Elle a en outre été gravement brûlée au cou et aux deux bras. Aujourd’hui, elle est presque complètement guérie. CSI a pris en charge les frais médicaux.

J’étais accompagné du pasteur Latif (nom d’emprunt), notre partenaire au Pakistan, qui s’est réjoui avec moi des progrès des patients : « En participant aux activités de CSI, j’ai trouvé une nouvelle vocation. Quelle merveille de voir des personnes qui ont été meurtries dans leur corps et dans leur âme se relever lorsqu’elles reçoivent un soutien réel et durable ! Après de dures épreuves, elles ont véritablement trouvé un nouveau souffle. »

Gunnar Wiebalck, responsable de mission


Nouveau massacre à Peshawar

Depuis l’attentat-suicide du 22 septembre 2013 contre l’église de Tous-les-Saints, les talibans ont sévi plusieurs fois à Peshawar, tuant des dizaines de personnes. Le 16 décembre 2014, une école pour les enfants de militaires a été le théâtre d’un terrible massacre. Selon les indications de l’armée, 141 personnes ont été tuées, dont 132 écoliers. Les talibans ont déclaré qu’il s’agissait de représailles parce que l’armée pakistanaise s’en serait prise à leurs familles. Depuis des années, les talibans islamistes sèment la terreur au Pakistan.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Pakistan