• Suisse

Plus de mille personnes aux veillées silencieuses

17 décembre 2019

Un grand merci à tous ceux qui ont participé aux vingt-six veillées silencieuses, particulièrement aux organisateurs bénévoles comme Johanna Hirzel, de Wetzikon ! Le 7 décembre 2019, le Zürcher Oberländer lui a consacré un article dont nous vous proposons la traduction.



Le reportage télévisé de Canal Alpha sur la veillée silencieuse à La Neuveville.

Johanna Hirzel a vécu son premier contact avec une veillée silencieuse de CSI il y a quelques années. Cette aumônière de l’Église catholique de Wetzikon se trouvait en déplacement à Lucerne lorsque son attention s’est portée sur un groupe de personnes rassemblé devant la gare avec des bougies, des affiches et une pancarte arborant le slogan « Halte à la persécution religieuse ! ». Ils se tenaient simplement là, silencieusement et presque sans bouger. Johanna se souvient : « J’étais impressionnée, car je n’avais jamais rien vu de pareil. »

Touchée par le silence

Johanna Hirzel s’est adressée à l’un des participants et a appris que cette manifestation silencieuse d’une demi-heure appelait les passants à se souvenir des personnes persécutées pour leur foi. Elle s’est alors spontanément équipée d’une bougie et s’est fondue dans le groupe. Elle a été particulièrement touchée par le calme qui régnait : « Ce n’était ni une action de protestation ni une séance d’accusation, mais simplement un appel et une démarche de sensibilisation à une problématique. Dans une ville continuellement en effervescence, cela est très impressionnant. »

Cet automne, CSI a lancé un appel à la huitième veillée silencieuse qui a lieu le 12 décembre 2019 dans toute la Suisse. Johanna Hirzel n’a pas hésité une seconde : Wetzikon doit y participer !

Une thématique qui préoccupe la jeunesse

Pour une veillée silencieuse à caractère public, il fallait trouver un lieu favorable, de préférence un endroit spacieux et centré. Comme ces conditions sont bien remplies par le parvis de l’église protestante, Johanna a contacté ses collègues réformés et a immédiatement obtenu leur soutien. Ainsi donc, cet événement a acquis une valeur clairement interconfessionnelle.

Son projet a été stimulé quand elle a rencontré un jeune confirmand. À la question « Qu’est-ce qui m’inquiète le plus ? », il a répondu : « La persécution, notamment pour des motifs religieux ». Cette déclaration d’un jeune homme de 17 ans a confirmé ce que Johanna observe déjà depuis longtemps : « Ce sujet préoccupe manifestement la jeunesse. » Non seulement lors de la préparation à la confirmation, mais aussi à l’école et à la maison. Johanna déclare : « Les jeunes se sentent interpellés, car notre tissu social est devenu multiculturel et multireligieux. Ils sont forcément confrontés à cette réalité. J’ai perçu chez eux une grande ouverture, notamment parmi les élèves des classes supérieures. »

L’aumônière voit dans cet intérêt une grande chance pour l’Église catholique, mais aussi pour la communauté chrétienne en général : « Il est important de proposer aux jeunes de nombreuses pistes pour permettre à chacun d’avoir accès à la foi. » Et cela ne s’obtient que par le moyen d’une coopération réussie entre toutes les dénominations.

Wetzikon, une communauté multiconfessionnelle

Ce type de coopération est déjà vécu depuis un certain temps à Wetzikon. Selon Johanna, la collaboration entre les Églises réformée, catholique et évangélique fonctionne bien. Elle constitue même un exemple pour tout l’Oberland zurichois : « Ici, nous sommes confrontés depuis longtemps à la cohabitation de diverses dénominations chrétiennes. » Les efforts ont commencé depuis plusieurs années pour changer les divergences en concordances. « Nous pouvons maintenant tirer profit de ce travail. »

Johanna Hirzel espère que cette prise de conscience se répercutera sur le nombre de participants à la veillée silencieuse. Les responsables CSI prévoient la présence d’un maximum de trente participants pour une première veillée, mais Johanna Hirzel voit plus grand ; elle dit avec le sourire : « C’est une estimation trop pessimiste, j’aimerais amener cent personnes sur la place. Quoi qu’il en soit, j’espère que cela va devenir une tradition à Wetzikon. »

Annabarbara Gysel, Zürcher Oberländer (traduction CSI)

La veillée silencieuse de Wetzikon a finalement été la plus importante des veillées CSI avec environ 150 participants !

Notre communiqué de presse sur les veillées silencieuses avec une interpellation au gouvernement suisse est visible sur : www.csi-suisse.ch/cp-veillee8

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.