• Turquie

Un pasteur américain en prison

10 janvier 2017

Le 9 décembre 2016, un tribunal turc a envoyé en prison le pasteur américain Andrew Brunson (48 ans) pour une durée indéterminée. Il est accusé d’avoir des liens avec le mouvement de Fethullah Gülen rendu responsable de la tentative du coup d’État de 2016. Le tribunal se base seulement sur les accusations d’un informateur anonyme.



Le 7 octobre 2016, Andrew Brunson et son épouse Norine avaient été mis en détention en vue d’être expulsés de la Turquie. Norine a été relâchée le 20 octobre et a même obtenu la prolongation de son permis de séjour, mais son mari Andrew est resté incarcéré jusqu’au jour du procès, le 9 décembre.

Le tribunal a décidé que M. Brunson devait rester en prison pour une durée indéterminée. Les accusateurs lui reprochent d’avoir des liens avec le mouvement de Fetullah Gülen soupçonné d’être le responsable de la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016. Le tribunal se base sur les accusations d’un informateur, tenu secret, et ainsi justifie le verdict prononcé pour l’incarcération de M. Brunson.

Les chrétiens peuvent « pratiquer librement leur foi »

Le 29 décembre 2016, le tribunal turc a refusé de libérer le pasteur Andrew Brunson. Le 3 janvier 2017, un ancien fonctionnaire turc a expliqué à un chroniqueur du journal Wall Street que la foi chrétienne de M. Brunson était un motif d’arrestation ridicule. Les chrétiens pouvaient « pratiquer librement leur foi » en Turquie.

Jusqu’à présent, la famille n’a eu le droit de visiter Andrew Brunson qu’une seule fois,  le 28 décembre 2016. « Les prisonniers turcs peuvent recevoir une fois par semaine des visites de la famille, mais la famille d’Andrew doit envoyer une demande au ministre de la Justice pour chaque visite », écrit l’organisation Middle East Concern.

Les visites de l’avocat se déroulent sous surveillance

À ce jour, l’avocat de M. Brunson a pu voir trois fois son client. Mais, à cause de l’état d’urgence instauré par le gouvernement depuis la tentative de coup d’État, ils ne peuvent pas s’entretenir tranquillement. « Les visites sont enregistrées. Toutes les notes de l’avocat sont copiées par la direction de la prison », communique le Centre américain pour la loi et le droit qui s’est engagé en faveur de la famille Brunson.

Reto Baliarda

 

Sources : wwm/ Anadolu


Réchappé d’un attentat

Au printemps 2011, Andrew Brunson avait échappé de peu à un attentat. À l’agence de nouvelles Anadolu, M. Brunson avait raconté à l’époque qu’un jeune homme avait crié quelque chose devant son église et ensuite avait tiré à blanc dans sa direction. Lorsque l’homme a cherché à sortir un vrai fusil de son sac, il a été maîtrisé et arrêté par la police.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.