Le nouvel État du Soudan du Sud

02 août 2011

Le 9 juillet 2011, le Soudan du Sud a proclamé son indépendance. Une foule immense et hétéroclite s’est rassemblée à Juba, la capitale. Des représentants de CSI se trouvaient également parmi les convives.



La République du Soudan du Sud

Capitale :                  Juba

Langue officielle :     anglais

Population :              environ 8 millions

Religion :                  animisme, christianisme

Site internet :            www.goss-online.org


Discours d’investiture de son Excellence, le général Salva Kiir Mayardit 

« Au nom de Dieu et de la glorieuse révolution du peuple sud-soudanais, je vous souhaite la bienvenue à cet événement historique. […]

Nous avons été bombardés, maltraités, asservis et nous avons été traités moins bien que des réfugiés dans notre propre pays. Nous pouvons pardonner, mais nous n’oublierons jamais ! […]

Que ce jour inaugure une nouvelle période de tolérance, d’unité et d’amour réciproque. Que nos différences culturelles et ethniques soient une source de fierté et de force et non de repli sur soi ou de discorde. […] Nous sommes tous des Sud-Soudanais. Nous pouvons être Zandé, Kakwa, Nuer, Toposa, Dinka, Lotuko, Anuak, Bari ou Shilluk mais gardez toujours à l’esprit que nous sommes avant tout des Sud‑Soudanais. […]

En tant que pays indépendant, nous devons mettre la priorité sur le développement de nos prestations et sur notre propre croissance. Ceci n’est réalisable qu’avec un gouvernement dont le premier but est l’intérêt public, le deuxième l’intérêt public et le dernier, encore et toujours l’intérêt public !

Lors de la phase d’intérim, la corruption au niveau du gouvernement était pour nous un des plus grands problèmes. Dans l’intérêt du développement de notre pays […], il est primordial pour nous de lutter contre ce fléau avec dévouement, rigueur et engagement. En tant que président je promets solennellement de tout faire pour éradiquer cette tumeur. […]

Laissez-moi conclure en termes clairs : nous célébrons aujourd’hui notre liberté et notre indépendance, mais j’assure à la population d’Abyei, du Darfour, du Kordofan du Sud et du Nil Bleu que nous ne les avons pas oubliés. Quand vous pleurez, nous pleurons avec vous et quand vous saignez, nous saignons avec vous. Je vous jure aujourd’hui que nous trouverons pour tous une paix juste. […] Un proverbe africain dit : La nuit peut être longue, mais le jour poindra sûrement ! Laissez-moi vous dire : je vois la lumière au bout du tunnel. Aujourd’hui nous voulons fêter, mais nous commencerons dès demain à travailler. »


Nous prions Dieu

  • que la liberté de religion (un des droits de l’homme), gagnée de haute lutte au Sud-Soudan, soit préservée et que le Saint-Esprit de Dieu puisse habiter le cœur de tous les responsables ;
  • que les dizaines de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants encore asservis au Nord-Soudan puissent retourner aussi vite que possible dans leur pays ;
  • que les personnes dont la santé a été altérée par la longue guerre puissent guérir et s’épanouir à nouveau ;
  • que de nombreuses personnes qui se sont enfuies puissent rentrer et utiliser les facultés qu’elles ont acquises à l’étranger en faveur de leur peuple.

Rappel chronologique

1956               Fin du condominium égypto-britannique au Soudan

1955–1972     Première guerre civile

1983–2005     Seconde guerre civile

1989               Coup d’État du militaire. Omar al‑Bashir accède au pouvoir. À partir de 1993, il est reconnu officiellement comme                                       président du Soudan.

2005               John Garang est le premier vice-président du Soudan. Il meurt dans un accident d’avion.

2005               Salva Kiir succède à John Garang.

2008               Violents combats à Abyei

janvier 2011    99 % de la population sud‑soudanaise vote en faveur de l’indépendance.

mai 2011         Le Nord occupe Abyei

9 juillet 2011   Le Sud-Soudan devient indépendant.


Le hymne national 

Oh God 
We praise and glorify you 
For your grace on South Sudan, 
Land of great abundance 
Uphold us united in peace and harmony. 

Oh motherland 
We rise raising flag with the guiding star 
And sing songs of freedom with joy, 
For justice, liberty and prosperity 
Shall forever more reign. 

Oh great patriots 
Let us stand up in silence and respect, 
Saluting our martyrs whose blood 
Cemented our national foundation, 
We vow to protect our nation 

Oh God bless South Sudan.

Traduction en français

Ô Dieu 
Nous te louons, nous te glorifions 
Pour ta grâce envers le Sud-Soudan, 
Pays de grande abondance. 
Garde-nous unis en paix, en harmonie. 

Ô patrie 
Nous nous levons en hissant le drapeau orné de 
Notre étoile directrice 
Et chantons avec allégresse des hymnes de liberté. 
Que la justice, la liberté et la prospérité 
Règnent à tout jamais. 

Ô grands patriotes 
Levons-nous en silence avec respect 
En saluant nos martyrs dont le sang a 
Cimenté les fondations de notre nation 
Et jurons de protéger cette nation ! 

Ô Dieu, bénis le Sud-Soudan.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Soudan du Sud