Minorités religieuses | Discrimination des bahaïs

25 juin 2013

Le mois dernier, nous avons consacré un article aux quelque 300 000 bahaïs persécutés en Iran, parfois jusqu’à la mort. Leurs droits civils y sont bafoués. Dans d’autres pays, les bahaïs sont aussi discriminés.



Originaire d’Iran, le bahaïsme s’est répandu dans le monde entier. On recense aujourd’hui plus d’un million de bahaïs. La plupart vivent en Inde, d’autres aux États-Unis et dans plusieurs pays africains. Dans de nombreux pays, leur foi ne pose aucun problème. Mais la situation est bien différente en Égypte et au Vietnam, par exemple.

Les bahaïs en Égypte

Il n’y a guère plus de 2000 bahaïs en Égypte. Le bahaïsme étant une branche dissidente de l’islam chiite, les bahaïs sont considérés comme apostats dans les pays musulmans. Ils sont souvent la cible de violences religieuses et de discriminations de la part du gouvernement.

Par exemple, l’appartenance religieuse est mentionnée dans le passeport. Or, il n’existe que trois possibilités : musulman, chrétien ou juif. En 2009, quelques bahaïs ont obtenu d’un tribunal que cette case soit laissée vide dans leur passeport. Il reste cependant très compliqué pour les bahaïs d’obtenir un acte de naissance ou des papiers d’identité ; de plus, leurs mariages ne sont pas reconnus. Depuis le changement de régime en 2011, la situation ne s’est pas améliorée. Le ministre de l’Éducation Ibrahim Ahmed Ghoneim Deif a déclaré en novembre 2012 dans le journal égyptien al-Sabah : « Nos lois et notre pratique gouvernementale reconnaissent trois religions seulement, le bahaïsme n’en fait pas partie. Par conséquent, leurs enfants n’ont pas le droit de recevoir une éducation dans une école de l’État. »

Les bahaïs au Vietnam

Dans d’autres pays à régime autoritaire, la liberté de religion des bahaïs est restreinte. Au Vietnam par exemple, le gouvernement communiste a reconnu cette communauté religieuse en 2008 seulement. Or, la reconnaissance de l’État est nécessaire pour pouvoir se réunir et s’équiper d’une véritable structure.

Luise Fast

Sources : bic | hnet | br


Minorités religieuses persécutées

Le plus souvent, les victimes de persécutions en raison de leur foi sont des chrétiens. Nous leur consacrons la majeure partie de ce magazine. Mais la persécution touche aussi d’autres minorités religieuses. Nous vous proposons une série d’articles dans lesquels nous présentons ces groupes religieux et les pays où ils sont fortement discriminés. 

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.