Minorités religieuses | Les bahaïs persécutés à mort

20 mai 2013

De loin en loin, CSI présente différents groupes religieux opprimés. Nous avons déjà évoqué les ahmadis. Cet article traite des bahaïs, qui sont persécutés de façon systématique par le gouvernement et les habitants du pays qui a vu naître ce mouvement, l’Iran.



« Les bahaïs sont exposés à toutes les formes d’oppression étatique que l’on puisse imaginer. C’est une situation dramatique », déclare Heiner Bielefeldt, rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction de l’ONU. Il poursuit : « Les bahaïs font partie des minorités les plus gravement persécutées.

Le syncrétisme des bahaïs

Le bahaïsme trouve ses racines dans l’Iran du XIXe siècle. Ce qui n’était au début qu’un mouvement de réforme au sein de l’islam chiite est rapidement devenu une religion à part entière. Au XXe siècle, elle a compté jusqu’à 5 millions d’adeptes dans le monde.

Tout comme le chiisme, à partir duquel s’est développé le bahaïsme, les bahaïs croient en un Dieu unique. À la différence de l’islam chiite, leur fondateur Mīrzā Ḥusayn-ʿAlī Nūrī, surnommé Bahāʾ-Allāh, prônait l’unité des religions mondiales. Selon lui, Dieu s’est révélé à la fois en Abraham, en Bouddha, en Jésus, et en Mahomet. Par conséquent, les saintes Écritures englobent à la fois les écrits de l’islam, du christianisme, du judaïsme et des zoroastriens, ainsi que les révélations de Bahāʾ-Allāh et de Bāb, une autre figure importante du bahaïsme. Tandis que dans l’islam traditionnel, Mahomet est considéré comme le dernier prophète, les bahaïs croient à une révélation ultérieure de la part de Dieu, ce qui leur vaut d’être soumis à de violentes persécutions dans les pays islamiques.

Systématiquement persécutés en Iran

La situation des bahaïs est catastrophique en Iran, le pays où est né le mouvement. Ils appartiennent pourtant (avec les chrétiens) aux minorités religieuses les plus représentées dans le pays.

Les bahaïs ont déjà été persécutés sous le règne des shahs de Perse, depuis le XIXe siècle et jusqu’au dernier shah, Muhammad Rizā Shāh Pahlevi.

Mais la persécution s’est encore intensifiée après sa chute et la proclamation de la République islamique par l’Ayatollah Khomeiny en 1979. Depuis lors, plus de 200 bahaïs ont été exécutés ou assassinés. Lorsqu’ils comparaissent en justice, les bahaïs n’ont presque aucune chance d’avoir droit à un procès équitable. On estime qu’environ 500 bahaïs se trouvent actuellement en prison, parmi lesquels 400 n’ont pas encore été jugés. 

La persécution des bahaïs est systématique et inconditionnelle. En 1991, le Conseil suprême de la révolution culturelle islamique a édité un mémorandum qui a pour but d’étouffer la communauté bahaï : ils doivent être intimidés, mais on doit aussi tout faire pour qu’ils restent incultes et pauvres, afin de rendre leur survie impossible à long terme. Les proscriptions professionnelles, le refus d’accorder des licences commerciales ou même l’annulation de leur héritage font partie des moyens que les autorités utilisent contre les bahaïs. Les mariages bahaïs ne sont pas reconnus, les bahaïs ne reçoivent pas de rente et n’ont pas le droit de faire des études. Il leur est interdit de se réunir et de construire des structures fédératrices. Dans les médias étatiques, ils subissent régulièrement des campagnes de diffamation. Comme leur centre spirituel et administratif mondial se trouve à Haïfa, les bahaïs sont souvent accusés de soutenir la politique israélienne.

Les bahaïs sont aussi exposés à de fortes discriminations dans la société : ils sont mis sous pression à l’école et obtiennent des places de travail subalternes. Leurs maisons et magasins sont régulièrement pillés et incendiés ; eux-mêmes sont battus et torturés ; leurs cimetières sont profanés. Les agresseurs s’en tirent sans condamnation. Le meurtre d’un bahaï n’est même pas puni.

Max-Peter Stüssi | Luise Fast

Sources : irfr | ai | bic | igfm

(À suivre)


Les bahaïs dans le monde

Il existe plusieurs millions de bahaïs dans le monde. Ils font partie des groupes religieux répandus le plus largement ; il y a des bahaïs dans presque tous les pays du monde. L’Iran compte environ 300 000 bahaïs, alors que l’Inde en compte plus d’un million.

Chrétiens et bahaïs en Iran

Si ce sujet vous intéresse, nous vous recommandons le livre (en allemand) d’un scientifique iranien expert de l’islam. Cet ouvrage rapporte de façon détaillée la persécution des bahaïs et des chrétiens d’Iran.

Wahied Wahdat-Hagh, Der islamistische Totalitarismus. Über Antisemitismus, Anti-Bahaismus, Christenverfolgung und geschlechtsspezifische Apartheid in der « Islamischen Republik Iran », Bern, Peter Lang AG – Internationaler Verlag der Wissenschaften, 2012.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.