• Irak

« Merci, ces cartes nous encouragent ! »

27 décembre 2019

Mi-novembre 2019, nous avons pu remettre 555 cartes de solidarité à notre partenaire CSI de longue date Pascale Warda. Merci beaucoup à vous ! Pascale Warda nous présente la situation actuelle en Irak.



C’est avec beaucoup de joie que Pascale Warda, notre partenaire en Irak, a reçu les 555 cartes de solidarité que j’ai pu lui remettre. Elle exprime sa reconnaissance à tous les lecteurs qui les ont envoyées ! Pascale Warda était rayonnante lorsqu’elle a vu sur le recto de la carte ces mots écrits dans sa langue maternelle, le soureth (un dialecte araméen) : « Nous prions pour vous. » Et de poursuivre : « Merci ! Je vais distribuer les cartes aux autres membres d’Hammurabi dès que je serai de retour à Bagdad. Ils seront tous très encouragés ! »

L’Irak devant l’ONU

L’ONG irakienne Hammurabi est notre partenaire CSI en Irak. Pascale Warda, qui a été ministre, préside cette organisation. En novembre 2019, elle s’est rendue à Genève pour donner des informations sur l’Irak en tant que porte-parole de la société civile devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU dans le cadre de l’Examen périodique universel (EPU) (Universal Periodic Review, UPR). Elle nous résume sa contribution : « En comparaison avec d’autres pays de la région, l’Irak a sans doute fait des progrès. Mais la réaction du gouvernement aux manifestations généralement pacifiques dans plusieurs villes irakiennes montre qu’il y a encore beaucoup de travail à accomplir. Depuis le début des manifestations en octobre 2019, plus de trois cents personnes sont mortes et plusieurs milliers d’autres ont été blessées. »

Il reste de l’espoir

Le fait d’organiser des manifestations au Moyen-Orient ne semble pas avoir une grande incidence sur les choix politiques. Malgré tout, Pascale Warda voit ces protestations sous un angle positif : « Les jeunes nous rappellent que malgré tout, il reste un peu d’espoir et une raison pour aller de l’avant. »

Mais cet espoir ne va pas de soi. Pascale Warda lutte depuis plusieurs décennies en faveur des droits de l’homme, un combat souvent perdu d’avance. Elle a par exemple vu les chrétiens irakiens qui ont tourné le dos à leur pays par centaines de milliers. « Mais nous avons trop souvent tendance à considérer la situation en Irak comme figée et sans espoir. Tout nous paraît noir. » Il est donc d’autant plus encourageant pour elle de recevoir des cartes de solidarité en provenance de la Suisse.

Elle est toujours reconnaissante pour nos prières, que ce soit pour elle-même, pour Hammurabi, pour les chrétiens d’Irak ou bien sûr pour tous les Irakiens.

Hélène Rey

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Irak