Les lois sur le blasphème

20 février 2015

Ce que l’on nomme «lois sur le blasphème» est contenu dans les articles 295 à 298 («Infractions à la religion») du Code pénal pakistanais.



Quelques normes protègent la religion en général, d’autres se réfèrent explicitement à la protection de l’islam, au Coran et au prophète Mahomet. Elles s’opposent notamment au mouvement Ahmadiyya, qualifié d’« hérétique », auquel il est interdit d’utiliser des termes islamiques. La plupart des accusations de blasphème sont arbitraires, sachant qu’il s’agit d’un très bon moyen pour se débarrasser d’un ennemi contre lequel on n’a aucun grief sérieux. Depuis la promulgation des lois sur le blasphème dans les années 1980, plusieurs milliers d’infractions ont été enregistrées. Environ 1000 personnes ont été condamnées, quelques-unes ont même été condamnées à mort. Asia Bibi est la première femme qui a été condamnée à la peine capitale pour blasphème. Il est à noter que jusqu’à présent, aucune de ces peines capitales n’a été exécutée. Par contre, des islamistes ont déjà lynché plusieurs dizaines de personnes qui étaient accusées de blasphème.

Plus de la moitié des plaintes sont portées contre des musulmans. Mais proportionnellement à la population, les minorités religieuses sont visées de manière totalement disproportionnée : alors que les minorités religieuses ne constituent qu’environ 7 % de la population du Pakistan, elles sont la cible de 40 % des accusations de blasphème. 

CSI

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Pakistan