• Soudan

Le chrétien Petr Jasek grâcié

27 février 2017

Le chrétien tchèque Petr Jasek est libre. Au cours de sa visite au Soudan, Lubomir Zaorálek, ministre tchèque des Affaires étrangères, a obtenu que Petr Jasek soit gracié par le président Omar al-Bashir. Les deux pasteurs soudanais Hassan Tawor et Abdulmonem Abdumawla sont toujours en prison ; avec M. Jasek, ils avaient soutenu un chrétien attaqué.



Le 22 janvier 2017, Petr Jasek a été condamné à 23 ans de prison : il avait été arrêté le 10 décembre 2015 pour espionnage et « guerre contre le Soudan ». Le Tchèque avait tourné un film sur l’étudiant chrétien Ali Omer, grièvement blessé lors d’une manifestation contre le gouvernement soudanais en 2013. Avec ce film, Petr Jasek voulait attirer l’attention sur la persécution des chrétiens au Soudan.

Après une détention de plus de quatorze mois, le coopérant et cinéaste chrétien a été gracié et libéré par Omar al-Bashir, président du Soudan. La grâce a été accordée en relation avec la visite au Soudan du ministre des Affaires étrangères tchèque Lubomír Zaorálek. Le dimanche 26 février 2017, Petr Jasek et le ministre Zaorálek prenaient l’avion pour Prague.

Cependant, les deux pasteurs soudanais Hassan Tawor et Abdulmonem Abdumawla se trouvent toujours en prison. Avec Petr Jasek, ils avaient soutenu l’étudiant Ali Omer et avaient également été condamnés le 22 janvier 2017, chacun d’une peine de prison de douze ans. Les avocats des deux pasteurs ont fait recours contre la sentence et réclament leur libération.

Reto Baliarda

Source : AP/ Worldwatchmonitor

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.