• Soudan du Sud

L’aide alimentaire pour les affamés se poursuit

05 juillet 2017

La famine au Soudan du Sud est destructrice. Grâce aux excellents contacts sur place, CSI a pu agir rapidement. Le responsable CSI Franco Majok était en juin 2017 au nord-ouest du pays et a pu y distribuer du sorgho à 665 familles affamées, soit 25 kg par famille. En outre, 400 esclaves affranchis ont pu être récemment approvisionner avec du sorgho et des cacahuètes.



La famine dévastatrice au Soudan du Sud amène la population à ses dernières extrémités. Selon les estimations des Nations Unies, environ 100 000 personnes sont sérieusement menacées de mourir de faim. La guerre civile avec de nombreux réfugiés ainsi que les conditions climatiques difficiles avec une sécheresse persistante et des inondations des champs dans la période des pluies (entre avril/mai et août/septembre) sont les causes principales de la détresse. Par ailleurs, le Soudan a imposé un blocus de nourriture contre le Soudan du Sud. Le Soudan est le pays voisin le plus proche de la zone d’activité de CSI située dans la région du Bahr el-Ghazal (Soudan du Sud) qui est aussi touchée par la crise alimentaire.

Première action humanitaire pour 665 familles

Le responsable CSI pour le Soudan du Sud Franco Majok a déjà visité la région en mars 2017 et raconte : « Au cours de mes nombreux voyages au Soudan du Sud, je n’ai encore jamais rencontré une détresse si aiguë. De nombreuses communautés villageoises sont menacées par la faim. Les réserves sont épuisées depuis longtemps et les gens cueillent des feuilles sauvages pour survivre. Mais même ces ressources ultimes risquent de ne pas suffire jusqu’à la prochaine récolte. » Dans le cadre d’un premier secours, Franco Majok a pu approvisionner 665 familles avec 25 kg de sorgho (millet) chacune. Par la suite, il a organisé le transport et le stockage temporaire de nourriture supplémentaire (sorgho et cacahuètes) et a planifié d’autres actions de distribution qui avaient été rendu possible grâce à des dons importants.   

Aliments pour les esclaves affranchis

Début juin, les autres actions ont commencé ; Franco Majok a été soutenu parfois même par des collaborateurs CSI de la Suisse. Outre la distribution d’aliments aux personnes affamées, 400 esclaves libérés et rapatriés ont également été approvisionnés. Ces derniers ont reçu chacun 50 kg de sorgho, 25 kg de cacahuètes et une chèvre laitière. C’est pour eux une base solide pour bien survivre les prochains mois.

La vie dans la « région de la famine » est meilleur qu’au Soudan

Lors des entretiens avec les esclaves libérés, nous constatons encore et toujours qu’ils étaient bien conscients qu’ils rentraient dans une région touchée par la famine. Néanmoins, tous soulignent qu’ils avaient sciemment préféré ceci aux tortures et à l’arbitraire de leurs esclavagistes au Soudan. Plusieurs d’entre eux ont raconté qu’ils avaient également souffert de faim comme esclaves, car ils ne recevaient pas suffisamment à manger. L’aide de CSI ne leur offre non seulement une vie en liberté, mais aussi un bon fondement pour survivre dans cette situation difficile. 

CSI atteint aussi les affamés à l’écart des routes principales

Heureusement, il y a aussi quelques autres organisations dans la région du Bahr el-Ghazal qui sont actives. Mais hélas, les personnes qui habitent à l’écart des quelques routes principales existantes ne sont souvent pas atteintes, soi que les centres de distributions sont trop éloignés, soi que les personnes sont trop faibles pour s’y rendre. CSI est en contact avec les autorités locales et les communautés villageoises. Le responsable CSI Franco Majok cherche de façon ciblée des personnes qui ont particulièrement besoin d’aide. Et il n’a pas peur d’aller de village à village… et ceci à pied ! Ce faisant, il enregistre systématiquement les personnes dans le besoin et leur fournit ensuite de la nourriture.

Grâce à votre don, nous pouvons donc atteindre les personnes qui n’aurait sinon aucune chance d’obtenir une aide. Nous remercions donc de tout cœur nos donateurs.

Benjamin Doberstein, président de la direction CSI


Sur ce site et dans notre bulletin CSI mensuel nous vous informons continuellement sur les prochains pas des actions de distribution.

 

Vidéo sur l’action de distribution de CSI au Soudan du Sud (en allemand)

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Soudan du Sud