La Russie prend la défense des chrétiens persécutés

12 août 2014

L’Église orthodoxe russe, qui subissait de grandes persécutions sous le régime soviétique, aide maintenant les frères et sœurs dans la foi persécutés au Moyen-Orient. CSI s’est rendue à Moscou pour des entretiens.



«La Russie reste le dernier pays à défendre la présence chrétienne au Moyen-Orient», déplore le métropolite Hilarion, président du Département des relations extérieures du patriarcat de Moscou. En effet, le gouvernement russe et l’Église orthodoxe russe se prononcent pour la protection des minorités religieuses au Moyen-Orient. Les USA ainsi que ses alliés de l’OTAN et des États du Golfe soutiennent en revanche les groupes qui sont les principaux oppresseurs des minorités religieuses. L’existence même des chrétiens, des chiites, des alaouites, des yézidis, etc. est menacée dans plusieurs pays du Moyen-Orient.  Selon le métropolite, on ne peut plus parler d’incidents isolés en ce qui concerne la persécution religieuse au Moyen-Orient: «Nous recevons régulièrement des nouvelles terribles: des églises sont profanées ou détruites, des prêtres sont enlevés, des chrétiens sont décapités, des quartiers chrétiens sont attaqués, des familles chrétiennes sont soumises à un ultimatum: l’exil ou le versement de la djizîa [impôt islamique], etc. On a même découvert plusieurs charniers de chrétiens.» Il parle d’un «exode massif des chrétiens du Moyen-Orient» et affirme que certains pays sont le théâtre d’un «véritable génocide». Le métropolite critique sévèrement l’Occident: «Ils refusent de soutenir les chrétiens, en leur conseillant de quitter la région et de s’installer dans d’autres pays.» Puisqu’aucune aide ne vient de l’Occident, de nombreux chrétiens ont placé leur espoir dans la Russie. Le métropolite évoque régulièrement la misère des chrétiens du Moyen-Orient et il rencontre beaucoup de compréhension et de soutien de la part des dirigeants (chrétiens ou musulmans). Mais ce soutien pourrait être beaucoup plus efficace, il espère que d’autres communautés religieuses prennent à cœur ce sujet. En juin 2014, John Eibner et moi-même nous sommes rendus à Moscou nous entretenir avec plusieurs dirigeants orthodoxes.  Auteur: Adrian Hartmann  L’entretien avec le métropolite Hilarion (en anglais).
Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Moyen-Orient