… mais leur joie demeure ! (Anneke Companjen)

08 août 2017

Recension de Roland Baertschi, lecteur CSI



Les femmes oubliées de l’Église persécutée

Ce livre est un recueil de récits qui se veulent de mettre en lumière le rôle des femmes qui s’engagent aux côtés de leurs maris dans l’annonce de l’Évangile en pays de mission. Il est édité en collaboration avec l’organisation Portes ouvertes et comporte 19 récits rédigés par Mme Anneke Companien, épouse du responsable de cette œuvre. Son objectif est de faire sortir de l’ombre les épreuves trop souvent ignorées de ces femmes engagées et en proie à de multiples difficultés… et surtout de prier pour elles.

Les huit premiers témoignages concernent des pays d’Asie (Vietnam, Chine, Philippines). Qui sont ces femmes dont les maris sont en prison ? Certaines continuent à lutter dans le rejet, la pauvreté, la honte et le harcèlement constant des autorités. Certaines ont faim, d’autres sont isolées. Nombre d’entre elles sont menacées d’arrestation et d’emprisonnement, alors qu’elles se demandent si elles reverront un jour leur mari vivant et qu’elles ont charge d’enfants. Parfois, elles sont tentées de le croire mort… et on essaie de les courtiser. Comme l’écrit l’une d’entre elles : « Quand je me suis mariée, j’ai fait serment devant le Seigneur que dans la santé, la maladie, la joie et la peine, je serai près de mon mari jusqu’à ce que nous soyons avec le Seigneur. » Promesse qui demande un dépassement certain…

Dans les pays comme la Chine et le Vietnam, les persécuteurs se réfèrent au régime en place qui refuse de reconnaitre l’existence d’une autorité supérieure (Dieu). Dans certaines îles du sud des Philippines, la grande source d’ennui pour les chrétiens vient de certains militants islamiques.

Six autres témoignages concernent des faits se déroulant au Moyen-Orient (Iran, Égypte, Arabie saoudite, Kurdistan, Israël…). Vivre ouvertement une vie chrétienne dans un monde musulman militant est un défi que bien peu de croyants osent relever. Certes, il y a des exceptions, mais elles sont rares. Pourtant, il y a des êtres en recherche de vérité…

Plusieurs épisodes concernent l’Amérique latine (Colombie, Pérou) où des groupes de pression font régner un lourd climat de terreur (cf. « Le sentier lumineux »), assimilant certains milieux chrétiens à des fauteurs de trouble.

Enfin, le livre se termine sur des témoignages vécus en Europe (Tchétchénie) et en Afrique.

Commentaire subjectif. Remarque préalable sur le titre du livre : … mais leur joie demeure ! N’eut-il pas été plus judicieux d’écrire : … mais leur espérance demeure ! ?

L’auteure de cet ouvrage se veut de partager à ses lecteurs son souci des personnes en pays de mission, en proie à des sentiments d’abandon ou placés devant des difficultés très lourdes, apparemment insurmontables. Ses récits sont captivants, rédigés avec beaucoup de talent et de cœur. Elle insiste, à juste titre, sur la nécessité de la prière à leur intention. Une prière dont on aurait aimé qu’elle en cerne davantage les contours, même s’il est rappelé, dans un dernier chapitre, que ceux qui souffrent, sont en communion étroite avec le Christ à la croix.

 

CHF 23.00
256 pages
Portes ouvertes France | 2000
ISBN 978-2850314087

 

Vous pouvez commander ce livre dans notre boutique.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.