Inondations terribles – CSI aide !

12 septembre 2017

D’après le gouvernement, il s’agit des inondations les plus terribles depuis quarante ans. À ce jour, huit millions de personnes sont concernées et 641 000 maisons ont été détruites. CSI a immédiatement mis à disposition 20 000 francs. Nous sommes confiants à la pensée que vous allez compléter cette aide.



 


Bangladesh | Inondations

Urgent ! Premiers secours pour les victimes des inondations au Bangladesh


Des centaines de milliers de maisons ont été emportées par les flots. L’eau est partout, mais pas l’eau potable ; il y a une totale pénurie de nourriture. Avec votre soutien, nous approvisionnons les victimes !

Au Bangladesh, les inondations pendant la mousson ne sont en principe pas extraordinaires. Mais les flots actuels sont les pires depuis de nombreuses années. Une équipe partenaire CSI est en train de se rendre avec des bateaux dans la région sinistrée et distribue des aliments. CSI a préparé 20 000 francs pour l’aide aux victimes. Nous voulons éviter que davantage de personnes ne meurent. Au nom de toutes les victimes, nous vous remercions de tout cœur pour votre solidarité !

Les médias en langue allemande ne font pas état de la catastrophe, malgré le fait que huit millions de personnes soient touchées et que des centaines soient déjà mortes.

CHF 10.- nourriture d’un jour pour 10 personnes
CHF 25.- location par jour pour un bateau permettant de distribuer les aliments
montant de votre choix


« Puis-je t’envoyer les photos demain ? Je viens d’arriver à la maison et je suis mort de fatigue. » Voici le message que notre partenaire bangladais William a envoyé à CSI – il était 1 heure du matin chez lui. Il revenait d’une mission d’aide de plusieurs jours au Nord du Banglades. Au lieu de huit heures, le chemin de retour avait duré vingt-deux heures à cause de l’état des routes.

Repas pour 5000 personnes

Lorsque le 17 août, William nous a informés des terribles inondations au Bangladesh en nous demandant s’il était possible d’envoyer immédiatement un soutien, nous avons aussitôt commencé à évaluer la situation. Dans les médias anglais, on voyait des images choquantes et on parlait des pires inondations depuis plusieurs décennies… des millions de personnes seraient touchées. Le lendemain déjà, nous avons préparé 20 000 francs pour les victimes.

Après plusieurs jours, William et son équipe d’une trentaine de bénévoles étaient dans la région sinistrée et distribuaient des repas chauds à la population affamée. Environ 5000 personnes ont reçu durant plusieurs jours un repas chaud. « Plusieurs personnes n’avaient rien mangé depuis deux ou trois jours. Maintenant, nous leur donnons un repas chaud. De nombreuses personnes ont pleuré de soulagement ! » raconte William. L’équipe a également distribué de l’eau potable, des tablettes pour purifier l’eau, du riz séché, de la mélasse, du sel, des bougies et des allumettes.

Sa fille portée disparue

Monsur Ali (57 ans) et sa famille font partie des personnes que nous avons secourues. Le 21 août, ils ont reçu du riz séché puis, dès le lendemain, ils ont reçu 2 repas chauds par jour pendant cinq jours. « Vous nous avez sauvé la vie », ont-ils dit à notre équipe partenaire CSI. Monsur raconte son histoire :

« Lorsque nous avons vu arriver l’eau, j’ai voulu envoyer mon épouse et nos enfants vers une digue et rester moi-même avec la vache près de notre maison. Mais ma famille n’a pas accepté ; soit je les accompagnais, soit tout le monde restait. Tandis que nous nous disputions, l’eau est rapidement montée. Finalement tout notre mobilier a été emporté par les flots, l’eau est montée à plus de 3 mètres. En pleine nuit, nous avons dû monter sur le toit. Dans l’obscurité, ma fille cadette Sumi, âgée de 7 ans, est tombée tout à coup dans l’eau et a été emportée ! »

Monsur montre tristement la direction où les eaux ont emporté sa fille. Encore aujourd’hui, la famille ignore si Sumi vit encore.

Les eaux ont décru en grande partie, ce qui a permis à la famille de rentrer. Il n’existe plus qu’un morceau du toit de leur maison. Autrefois, la famille vivait de la pêche et de l’agriculture, mais l’inondation a laissé une couche de sable de 25 centimètres sur son terrain qui était si fertile ; désormais il ne sait comment sa famille va survivre.

Huit millions de personnes touchées

Les inondations qui ont ravagé le Bangladesh en août 2017 sont, selon les déclarations du gouvernement, les plus terribles depuis 40 ans : à ce jour, presque un tiers du pays a été inondé ; huit millions de personnes ont été touchées, plus de 641 000 maisons ont été entièrement emportées. Il y a 140 morts et d’innombrables disparus. Neuf mille kilomètres de route ont été détruits, ce qui rend très difficile l’accès au nord-ouest du pays, région la plus touchée. Et les inondations ne sont pas terminées ! Actuellement, des parties du Bangladesh central sont inondées et les flots s’écoulent en direction du Sud, vers la mer.

5 francs : avec cette somme, une famille reçoit un repas chaud

Épuisée et malade, l’équipe rentre enfin à Dhaka après plusieurs jours d’intervention au Nord. La chaleur insupportable et les « mosquitos » les ont beaucoup chicanés. Ils sont malades, mais heureux : « Nous sommes tellement bénis ! » déclare William au téléphone alors que sa tête bourdonne et qu’elle semble peser 30 kilos. Il dit que depuis des décennies, il apportait de l’aide en distribuant des vêtements ou de l’argent lors d’inondations, mais qu’il n’avait encore jamais pu apporter une aide urgente d’une telle ampleur. « Nous ne sommes que les vecteurs de l’aide. Nos grands remerciements s’adressent à CSI et à ses donateurs », continue-t-il.

Au nom des victimes des inondations, nous vous remercions de tout cœur pour chaque contribution. Cinq francs suffisent déjà pour offrir un repas chaud à une famille.

CSI

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Bangladesh