Ils assassinent même des fillettes

27 octobre 2019

Dans leur croisade cruelle contre les chrétiens, les combattants islamistes peuls du Nigéria n’épargnent ni les femmes ni les enfants. Lors du massacre effroyable de l’an dernier, ils ont même décapité de petites filles.



Au Nigéria, l’un des massacres les plus terribles de ces dernières années a eu lieu contre les chrétiens. À la fin du mois de juin 2018, des bergers peuls islamistes lourdement armés ont attaqué plusieurs villages chrétiens des environs de la ville de Jos (Nigéria central). Plus de deux cents chrétiens ont été assassinés avec une barbarie peu commune. Des centaines de personnes ont survécu malgré de graves blessures.

Un enfant survit à une tentative d’égorgement

Cent quarante-sept personnes ont été transférées avec des blessures parfois très graves dans un hôpital où CSI visite les blessés. Selon les informations du personnel de l’hôpital, il s’agissait majoritairement de femmes et d’enfants. Parmi ceux-ci, quelques petites filles entaillées à la gorge, ce qui indique que les milices peules n’ont pas hésité à décapiter des filles. Des témoins oculaires le confirment. Mais la petite Anna a survécu.

Reto Baliarda

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Nigéria