Enfin en sécurité grâce au foyer CSI !

27 janvier 2019

Notre objectif principal est de libérer des enfants esclaves. Mais ensuite ? Malheureusement, il n’existe que peu de foyers fiables et de qualité, où les jeunes libérés peuvent bénéficier d’un encadrement professionnel. Notre nouveau foyer protégé offre un avenir à trente-six enfants libérés.



Depuis que nous avons lancé, il y a six ans, le programme de lutte contre le trafic d’êtres humains en Inde en partenariat avec l’avocate Aashima, nous sommes régulièrement confrontés à une triste réalité : les enfants libérés sont souvent très mal encadrés dans les foyers d’État quand ils ne disparaissent pas simplement de ces structures. Ce constat douloureux nous a amenés, voici plus de trois ans, à planifier nous-mêmes la construction d’une maison d’accueil protégée.

Fête d’inauguration

À la fin du mois de novembre 2018, nous avons célébré avec reconnaissance l’ouverture du nouveau foyer. Après un repas succulent, un pasteur a formulé ses vœux d’encouragement et de bénédiction. Tous les collaborateurs se sont en outre présentés ; plusieurs d’entre eux venaient d’être engagés et ne se connaissaient donc pas encore.

Au terme de la journée, le foyer a été inauguré officiellement. Ce moment a été très touchant. Un projet attendu de longue date est devenu réalité. Bien sûr, la cérémonie n’a pu avoir lieu qu’en comité restreint, seulement avec les collaborateurs et les amis proches, sachant qu’un tel foyer a de nombreux ennemis et qu’il doit être tenu secret.

Tous les convives étaient profondément émus et reconnaissants, réalisant que l’avenir de nombreux jeunes prenait en ce jour une nouvelle dimension. Une collaboratrice qui a déjà été témoin de la disparition d’enfants après leur libération déclare : « C’est une joie profonde d’avoir la possibilité d’héberger des enfants libérés dans un endroit où ils sont bien encadrés et où ils ne risquent pas d’être à nouveau vendus. »

Un avenir prometteur

Des collaborateurs compétents sont prêts pour accueillir dès le mois de janvier 2019 les premiers enfants et pour les encadrer avec beaucoup d’amour. Outre un environnement sain et un soutien psychologique, les enfants libérés vont pouvoir fréquenter une école toute proche puis être formés selon leur âge dans des ateliers de couture et autres travaux manuels.

Nous allons tout faire pour que ces enfants qui ont subi des traumatismes puissent envisager un avenir sain dans la dignité. Nous remercions de tout cœur tous les donateurs d’avoir permis l’ouverture de ce foyer protégé et de continuer à le soutenir.

Inés Wertgen, responsable CSI pour l’Inde

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Inde