En Suisse, 41 646 personnes veulent défendre les minorités religieuses au Moyen-Orient

16 décembre 2015

CSI a remis la pétition « Empêcher le génocide » au Palais fédéral. Nous demandons au conseiller fédéral Didier Burkhalter de donner une priorité, dans notre politique étrangère, à l’engagement en faveur des minorités religieuses du Moyen-Orient.



Quelque 41 646 Suisses ont sommé le conseiller fédéral Didier Burkhalter de faire de l’engagement en faveur des minorités religieuses du Moyen-Orient une priorité dans la politique étrangère suisse. Le 16 décembre 2015, CSI a remis la pétition à l’ambassadeur Wolfgang Amadeus Brülhard, chef de la Division Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Trois députés sont présents

Dix conseillers nationaux (trois anciens et sept en fonction) de l’UDC, du PS, du PLR, du PDC et du PEV soutiennent notre pétition : Maria Bernasconi (PS), Ignazio Cassis (PLR), Doris Fiala (PLR), Jean-Pierre Graber (UDC), Philipp Hadorn (PS), Lukas Reimann (UDC), Marco Romano (PDC), Pierre Rusconi (UDC), Barbara Schmid-Federer (PDC) et Marianne Streiff (PEV). 

Lors de la remise de la pétition, Marianne Streiff, Lukas Reimann et Philipp Hadorn étaient présents.

À cette occasion, le responsable de CSI pour le Moyen-Orient John Eibner a attiré l’attention sur la situation grave en Irak et en Syrie : « Il y a peu de temps, je disais que les chrétiens pourraient disparaître du Moyen-Orient au cours d’une seule génération. Aujourd’hui, force est de constater que si le cours des événements n’est pas retenu, le christianisme en Syrie et en Irak n’existera plus dans cinq ans ! »

Propositions de mise en pratique 

Dans la pétition à l’adresse du Conseil fédéral, CSI soumet quatre mesures concrètes : 

  • La Suisse entretient des relations étroites avec les ambassades et les gouvernements du Moyen-Orient et attire avec insistance leur attention sur l’importance de la paix religieuse dans le cadre d’une démocratie et de l’État de droit. 
  • La Suisse doit condamner les attaques contre les minorités religieuses au Moyen-Orient en prenant position publiquement. Elle doit appeler à une cohabitation pacifique. 
  • Les organisations qui favorisent la discrimination religieuse sur place ne reçoivent plus aucun soutien financier.
  • La Suisse s’engage auprès du secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon afin qu’une alerte au génocide pour les minorités religieuses du Moyen-Orient soit prononcée et que des mesures de préventions soient prises sur la base de la résolution 1366 du Conseil de sécurité de l’ONU – avant qu’il ne soit trop tard !

Au total, 60 896 personnes ont signé la pétition jusqu’au 16 décembre 2015. En Suisse, la collecte de signatures est terminée, mais CSI continue la récolte aux USA et dans d’autres pays.

Adrian Hartmann

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Irak