Des aliments pour 1 600 affamés

30 novembre 2018

Cette année, la famine affecte à nouveau plusieurs régions du Soudan du Sud. CSI est intervenue rapidement en distribuant des sacs de sorgho de 50 kilos à près de six cents familles.



Plusieurs facteurs se sont conjugués pour aboutir à la grave pénurie alimentaire qui sévit à nouveau dans plusieurs régions du Soudan du Sud. Le plus important est sans doute la sécheresse qui a duré plusieurs mois et qui a beaucoup affecté les récoltes en de nombreuses régions. Le responsable CSI Franco Majok nous explique que « la sécheresse n’a pas permis de constituer des réserves permettant de traverser une période de famine ». Mais le second facteur est d’ordre politique : la guerre civile qui sévit depuis 2013 a aggravé la famine au Soudan du Sud. Bien que la région d’Aweil (là où CSI ramène les esclaves libérés) soit restée à ce jour épargnée par le conflit, la région de Malakal (État fédéré du Nil Supérieur central) a été entraînée dans des combats interminables. Malakal et de nombreux villages environnants ont été largement détruits. L’aide alimentaire de CSI se concentre donc sur cette région où la situation politique s’est entre-temps apaisée.

Il faut agir de toute urgence

Dans le village de Wau Shilluk, avec le concours de responsables locaux, des sacs de 50 kg de sorgho (céréale proche du millet) ont été remis à trois cents familles affamées. Franco Majok explique : « Cette quantité suffit à nourrir 1 600 personnes de Wau Shilluk durant plusieurs semaines. » À Baliet, 250 ménages ont également reçu chacun 50 kg de sorgho.

CSI souhaite aider les personnes de cette région à long terme ; c’est ainsi que nous allons permettre à une soixantaine de femmes d’ouvrir un commerce, ceci en collaboration avec notre partenaire à Malakal, Women Union. Un nombre important de ces femmes sont des veuves de guerre. Franco Majok explique encore : « Grâce à notre soutien, ces femmes vont peu à peu être à même de pourvoir à leurs propres besoins et de se prémunir autant que possible des effets d’une nouvelle famine. »

Reto Baliarda

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Mission Soudan du Sud