• Soudan du Sud

Depuis l’indépendance, il y a quatre jours fériés à Pâques

05 avril 2020

Mary Abuk Aleu est une pasteure sud-soudanaise. Pour trois cents chrétiens dans son Église, Pâques est un temps de prières intenses et de guérison intérieure. Elle se réjouit chaque année de pouvoir clore cette période en servant chez elle un repas succulent.



CSI : Que signifie Pâques ? Comment célébrez-vous cette fête dans ton Église ?

Mary Abuk Aleu : À Pâques, je sens l’amour de Dieu de manière encore plus intense. Durant cette période, je réalise tout particulièrement que Jésus est mort pour moi à la croix. Cette bonne nouvelle se trouve aussi au cœur des célébrations de Pâques dans mon Église.

Nous jeûnons durant quarante jours avant Pâques pour renouveler notre esprit. Le lundi de Pâques, nous marchons ensemble dans les rues puis, avant d’entrer dans l’église, nous déposons un vêtement. Nous, les pasteurs, franchissons le seuil de l’église, suivis des fidèles. Ce faisant, nous piétinons tous sur les vêtements, comme l’a fait l’ânon qui portait Jésus lors de son entrée triomphale à Jérusalem. Nous chantons et prions ensemble de tout notre cœur.

Combien de fidèles fréquentent ton Église de Mabior Anguei * à Pâques ?

À Pâques, notre église est bondée. Il y a plus de trois cents fidèles et plusieurs personnes doivent rester assises dehors.

Comment vis-tu cette fête chez toi ?

Nous mettons nos plus beaux habits, nous nous encourageons mutuellement, nous évitons toute parole vexante et nous préparons un bon repas pour lequel nous abattons une chèvre.

Est-ce que Pâques donne droit à des jours fériés au Soudan du Sud ?

Oui, depuis l’indépendance du Soudan du Sud en 2011, les quatre jours de festivités sont officiellement fériés. Les écoles, l’administration et les magasins restent fermés afin que tout le monde puisse fêter Pâques. Nous sommes reconnaissants envers Dieu pour cela. Lorsque nous faisions encore partie du Soudan, le gouvernement islamique nous interdisait de célébrer Pâques.

Quel message pascal voudrais-tu nous laisser ?

Pâques marque un temps de pardon mutuel. Je renouvelle ma vie après quarante jours de jeûne et je mets ma vie en ordre avec Dieu. À Pâques, mais aussi durant toute l’année, Dieu nous appelle à être les porte-parole des laissés-pour-compte. En libérant les esclaves, CSI accomplit un immense acte de foi : elle restitue la dignité humaine donnée par Dieu à ceux qui l’ont perdue.

Reto Baliarda

* Village situé au nord d’Aweil.


« Manifester aux esclaves libérées l’amour de Jésus »

La pasteure Mary Abuk Aleu travaille en collaboration avec CSI depuis de nombreuses années. Elle relate : « Notre peuple a été emmené esclave par les Arabes et islamisé de force au Soudan. C’est le vœu de mon cœur de manifester l’amour de Jésus aux esclaves libérés après leur retour au Soudan du Sud. Dieu m’a appelée à me tenir près de mon peuple lors de chaque réception d’esclaves affranchis. »

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Soudan du Sud