• Arménie
  • Azerbaïdjan

Communiqué de presse | CSI écrit au conseiller fédéral Ignazio Cassis : « Un réel danger de génocide » dans le Haut-Karabakh

08 octobre 2020

L’organisation de défense des droits de l’homme Christian Solidarity International (CSI) demande au gouvernement suisse de mettre fin aux exportations d’armes et d’apporter une aide.



ZURICH – CSI a demandé au Conseil fédéral suisse de prendre des mesures urgentes en réponse à l’actuelle offensive militaire menée par l’Azerbaïdjan, la Turquie et des djihadistes syriens contre le Haut-Karabakh, une enclave autonome habitée par des chrétiens arméniens.

Dans une lettre adressée au ministre suisse des Affaires étrangères Ignazio Cassis, le Dr John Eibner, président international de CSI, a averti qu’« il existe un danger réel que cette guerre marque une nouvelle étape du génocide arménien si les grandes puissances et les acteurs régionaux n’agissent pas rapidement de manière appropriée ».

L’Azerbaïdjan a lancé son attaque sur le Haut-Karabakh le 27 septembre 2020. L’attaque a inclus le bombardement de zones civiles, dont la capitale du Haut-Karabakh, Stepanakert. La Turquie, membre de l’OTAN, apporte ouvertement son soutien à l’attaque de l’Azerbaïdjan et elle a amené des milliers de djihadistes de Syrie pour se battre dans le Haut-Karabakh. Jusqu’à présent, seule la petite République d’Arménie voisine s’est portée à la défense du Haut-Karabakh.

Les chrétiens arméniens ont été victimes d’un génocide en Turquie de 1915 à 1923, et au début des années 1990, l’État azerbaïdjanais a tenté de nettoyer ethniquement le Haut-Karabakh des Arméniens. La guerre actuelle montre des signes similaires d’intention génocidaire. Comme le Dr Eibner l’a noté dans sa lettre, « quand le président de l’Azerbaïdjan dresse la population de son pays sur la télévision nationale contre les Arméniens en les qualifiant de « chiens », nous pouvons être sûrs que les conditions pour un génocide sont sur le point d’être réunies ».

Le Dr Eibner a demandé au ministre des Affaires étrangères de « donner une haute priorité à la prévention d’un génocide et à la protection de la population civile » et d’accélérer l’aide humanitaire dans le Haut-Karabakh, où des milliers de civils sont déjà déplacés. Le Dr Eibner a également demandé à la Suisse d’interdire toute exportation de matériel militaire vers la coalition anti-arménienne.

Enfin, le Dr Eibner a appelé le Conseil fédéral à sortir de l’impasse politique de longue date concernant le statut politique du Haut-Karabakh en reconnaissant le droit des peuples de la région à l’autodétermination, position fortement préconisée par la Suisse dans le cas du Kosovo au lendemain de son conflit ethno-sectaire (1998-1999).

Plus d’informations

Christian Solidarity International (CSI) est une organisation chrétienne humanitaire internationale de défense des droits de l’homme pour la liberté de religion et la dignité humaine.

Contact

Joel Veldkamp | joel.veldkamp@csi-int.org

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Dominique Nottale

08.10.2020 17:39

Erdogan est devenu un danger pour la paix dans cette partie du monde. Ses menées relèvent désormais d'un tribunal international.


Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.