Commentaire du livre de Nabil Antaki et Georges Sabé

26 janvier 2019

Madame Hetty Overeem, amie de CSI et pasteur itinérant de Lausanne, a lu le nouveau livre. Voici son commentaire.



« Je suis en train de lire le livre sur la Syrie de sœur Marie-Rose. Il me touche beaucoup. Toute une palette d’émotions monte en moi. Qu’est-ce que c’est beau, ce mélange de prières, les yeux fixés sur Dieu, et d’actions concrètes et efficaces ! Sœur Marie-Rose entend parler d’une personne en détresse. Elle va la voir, elle prend tout son temps jusqu’à ce que cette personne qui se mure dans le silence puisse enfin parler, s’exprimer, pleurer… puis la sœur va la mettre en relation avec d’autres personnes et lui trouve même un travail… tout en priant.

Sa prière est constante. Ce Dieu qui aime sœur Marie-Rose comme il aime les personnes qu’elle fréquente, ce Dieu cadre et vivifie tout son travail, il la stimule, la rend inventive, courageuse et même audacieuse.

Et je me pose la question : ma prière à moi, n’est-elle pas trop souvent une « prière-fauteuil » ? Trop confortable, trop facile ? Si j’écoute vraiment Dieu et que je lui donne vraiment « carte blanche », où va-t-il m’envoyer ?

Peut-être pas en Syrie. Mais sûrement loin de mon fauteuil confortable ! »

Vous pouvez commander Les lettres d’Alep ici.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Mission Syrie