La bonne semence a germé

08 octobre 2016

Depuis sa fondation en 1977, CSI-Suisse s’engage en faveur des personnes persécutées pour des motifs religieux. Notre organisation chrétienne des droits de l’homme est actuellement active dans douze pays. Nos deux missions au Pérou et en Roumanie touchent à leur fin.



Dans les années 1980, la guerre civile ravageait le Pérou. Cette guerre qui opposait l’organisation terroriste maoïste Sentier Lumineux à l’armée a coûté plus de 70 000 vies. Les violations des droits de l’homme ont été nombreuses de part et d’autre. La population des régions rurales souffrait particulièrement de la situation. Elle était prise entre deux feux et régulièrement soupçonnée d’appartenir au camp opposé. La population péruvienne a enduré de nombreuses injustices.

Caleb Meza

Le sociologue et activiste des droits de l’homme Caleb Meza est notre partenaire local depuis ces années terribles. Au cours de la guerre civile, il a constitué un réseau d’avocats, d’activistes et de responsables d’Église pour aider les victimes des attaques. Au milieu de dangers inconcevables, ce réseau dévoilait les atrocités commises par chacune des deux parties et assistait les victimes en les représentant devant les tribunaux, en leur apportant une aide humanitaire ou en leur assurant une prise en charge psychologique. Ils accompagnaient également les prisonniers innocents et leurs familles. Après la fin de la guerre, des formations spécifiques pour des avocats et des activistes ont été mises en place afin de favoriser l’application des droits de l’homme.

Grâce à l’engagement infatigable de Caleb Meza, les choses ont beaucoup changé au cours des dernières décennies. L’injustice est moins flagrante dans la société péruvienne, la population est sensibilisée à la justice et à la dignité humaine et les nombreuses victimes peuvent bénéficier d’une aide concrète. Ainsi, la justice et la miséricorde ont pu être semées.

Mais Caleb Meza a dépassé l’âge de la retraite. En le remerciant du plus profond du cœur, nous mettrons donc un terme à cette mission à la fin de cette année. Bien sûr, le travail social en faveur des habitants des quartiers pauvres sera poursuivi en collaboration avec INTSOL jusqu’à nouvel ordre.

Orphelins en Roumanie

Notre travail auprès des orphelins en Roumanie touche également à sa fin. Plusieurs d’entre vous se souviennent encore des images terribles de bébés et d’enfants totalement abandonnés dans les orphelinats roumains qui avaient été diffusées par les médias après la chute du régime de Ceausescu.

À l’époque, CSI a mis sur pied un projet-pilote ayant pour but de laisser grandir des orphelins dans un cadre familial. Trois familles d’accueil ont accueilli dix orphelins d’un home dans leur famille. Notre partenaire de mission, Catalin Florescu, accompagne encore aujourd’hui ces enfants et leurs parents adoptifs avec un grand engagement. Il a aussi une tâche représentative auprès des autorités qui ont accordé un grand crédit à ce système. De fait, plusieurs instances régionales ont étudié le concept proposé par CSI et l’ont repris dans leur mode de prise en charge étatique qui rencontre un grand succès !

Pour les enfants eux-mêmes, quel bonheur d’échapper aux anciennes structures d’orphelinat et de pouvoir grandir dans une vraie famille ! Maintenant, ils arrivent à l’âge adulte. C’est pourquoi, selon le plan initial, cette mission prendra bientôt fin. Des dispositions individuelles ont été prises pour tous les orphelins afin de leur offrir le meilleur départ dans l’âge adulte.

Nous remercions de tout cœur tous les fidèles donateurs qui ont soutenu durant de nombreuses années ce travail de longue haleine. La semence qui a ainsi pu être semée a porté beaucoup de bons fruits.

Inés Wertgen


Réflexions stratégiques de CSI

Dans son engagement, CSI met l’accent sur l’aide aux victimes de la violence et de la persécution à motifs religieux. Au Pérou et en Roumanie, ceci a aussi joué un rôle important. En effet, au Pérou, la destruction des communautés chrétiennes était un objectif avoué du Sentier Lumineux. De même, en Roumanie, la négligence à l’égard des enfants était fondée sur l’idéologie étatique nihiliste qui persécutait systématiquement les personnes qui avaient une religion quelconque. Quel encouragement de constater que les choses ont changé ! Aujourd’hui, la persécution religieuse n’est plus significative dans ces pays. Malheureusement, elle semble s’être déplacée au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie. CSI observe l’évolution de la situation et poursuivra son engagement dans ces régions, selon les possibilités.

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Programme Pérou