• Suisse

Au revoir, Adrian !

29 août 2020

Adrian Hartmann était au sein de CSI pendant dix ans. Maintenant, il veut reprendre les études.



Voilà près de dix ans que je travaille pour CSI. J’ai beaucoup apprécié la diversité de mes tâches, la liberté et la confiance qui ont été placées en moi et je suis reconnaissant pour toutes les rencontres et les expériences que j’ai pu faire au cours de ces dernières années.

Les contacts dans les pays où nous sommes actifs m’ont particulièrement marqué : en Inde, j’ai été touché de rencontrer les chrétiens heureux malgré l’oppression, devant leurs champs prêts à la récolte qu’ils ont pu cultiver grâce à CSI ; en Irak, j’ai été bouleversé de voir les chrétiens désespérés qui réalisent que leur fuite s’inscrit dans un contexte de discrimination et de violences qui dure depuis plusieurs siècles contre leur famille ; j’y ai aussi rencontré un jeune yézidi qui m’a demandé peu après son expulsion par l’EI : « Crois-tu que nous avons un avenir en Irak ? » Je suis heureux de réaliser que CSI ne se contente pas d’apporter une aide humanitaire, mais s’engage aussi politiquement en faveur des minorités religieuses.

Malgré toute la détresse, j’ai fait l’expérience de tant de moments joyeux avec nos partenaires locaux et avec les collaborateurs CSI !

Avec mon épouse et nos deux garçons, j’ai déménagé d’Eschenbach (SG) à Berne. Je veux reprendre les études et je me suis inscrit en théologie à l’université. Je désire bien sûr rester lié avec CSI en tant que lecteur critique et donateur enthousiaste. Que Dieu vous bénisse !

Veuillez donner votre avis sur cet article !

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos réactions ou de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Le commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.